Yspahan et UR

Publié le par L'équipe des aventuriers

J'ai testé ces deux jeux et je vais vous faire un compte rendu de ces parties.

Premier jeu joué : UR.
Jeu que j'étais pressé de tester tant, il avait l'air très bien fait. Je n'ai pas été déçu, enfin si : j'ai perdu.

J'ai lu les règles deux fois puis je me suis lancé. Difficile d'assimiler la fonction de toutes les cartes, il faut au moins une moitié de partie pour commencer à comprendre.

Ce jeu n'est pas mal. Le but étant de s'approprier le plus de cartes possible et si possible de couleurs différentes car cela rapporte plus de points. Le jeu se joue très rapidement enfin pour la première partie car on s'est rendu compte que cela pouvait être très prise de tête, c'est-à-dire qu'on pouvait beaucoup réfléchir car il y a énormément de possibilités. Bref, le jeu regorge de possibilités et ça, ça me plaît ! On joue deux actions chacun et si on décide de pas jouer une on a une altenative qui est en plus intérressante. Si on ne joue aucune des deux actions, on a encore 2 alternatives, donc on a le choix à chaque tour de faire pas mal de choses. Moi , ce type de jeu j'adore. Je perd la partie car je joue en premier et que j'ai démarrer le jeu au milieu. Au dernier tour de jeu, mes deux adversaires jouent tous les deux contre moi et paf de premier je passe dernier. Bref, ce jeu est frustrant à 3 si les 2 autres joue sur premier. Mais bon, il y a moyen d'éviter cela. En effet, le point estimé faible du jeu peut en devenir le point fort. Je m'explique : certains pensent que le plateau de jeu est trop grand et pense que cela nuit à l'interaction, mais moi je pense que cela permet à chacun d'empêcher deux joueur d'attaquer un seul. Les trois joueurs vont donc devoir faire un choix et attaquer un seul joueur. Il reste à l'autre joueur d'attaquer le troisième joueur comme cela , ça équilibre un peu mieux le jeu et enlève la frustration de deux contre 1. Bref , un jeu auquel j'ai vraiment envie de rejouer. Je vous le conseille.

Ma cote pour UR:  18/20

Yspahan maintenant. (tric trac d'or et très apprécier par certains)

J'annonce dès le départ que l'on s est trompé sur une règle et que cela a déséquilibrer le jeu. En effet, on a piocher autant de cartes que le nombre de dés l'indiquait. Mais en fait on ne peut piocher qu'une seule carte normalment.

C'est un jeu avec aussi bcp de possibilité qui regorge de qualité. Mais bon , on peut dire ce qu'on veut, c'est un jeu de chance. On joue 21 tours de jeu, et sur les 21 tours, on joue au minimum 9 dés à chaque tour. Donc la chance que les dés sortent pour un et pas pour les autres est grande. Bref, mis à part cela, il est vraiment bien pensé. On place des poins ds les souk, on prend des cartes, des chameaux , des pieces, on déplace l'intendant bref une panoplie de possibilités. Les cartes bonus sont vraiment très intérressante et le placement des pions ds les souk les plus important dépend vraiment des dés et cela est vraiment dommage. Le jeu peut durer longtemps en fonction des tactiques jouées. Si on joue bien, la caravane ne représente selon pas pas grand intéret. Oui c vrai on peut faire un écart de 15 16 points mais c'est seulement si on joue contre des personnes dont le niveau n'est pas le meme sinon ca ne peut pas arriver. Mais l'occupation des souks est vraiment importante avec un panel important. J'ai trouvé ce jeu frustrant pour sa chance mais aussi pour un autre aspect: J'ai décider de jouer uniquement les souk dans la derniere semaine de jeu et cela ma permis de refaire un retard de 36 points sur mes adversaires. Retard que j'aurai encore pu combler un peu plus si j'avais eu plus de pions. selon moi, on devrait avoir autant de pions que de cases souk sinon  on supprime une tactique qui est vraiment intérressante et que moi j'ai tenté de jouer. Bref avec les ions dits en plus j'aurais gagner cette partie lol je termine a 1 point.

Bref, à retester il est pas mal fait mais de la à avoir le tric trac d'or j'ai des doutes

Ma cote: 15/20 ( trop de dés)

Publié dans Ystari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article